Mare Nostrum flying tour

25.10.2014

Mare Nostrum flying tour

Samedi 25 octobre 2014

C'est parti pour la 5ème édition de notre périple aérien vers le sud de notre belle Mer Méditerranée !

Le ciel carolorégien nous a finalement permis de mettre les voiles vers 15 heures locales aujourd'hui pour atteindre notre première destination du voyage avant le coucher du soleil : Orléans !

Bassin minier adieu ! Nous filons plein Sud.

 

Dimanche 26 octobre 2014

Orléans est derrière nous maintenant, nous sommes à Roanne (LFLO) !

Et sur la route, nous avons eu la chance d'admirer les châteaux de la Loire depuis le ciel...

Nous redécollons maintenant pour Avignon.

Après avoir volé le long des Alpes et vu le Mont Blanc en tout bout d'aile, nous voilà à Avignon ! Demain on espère dormir sur une île de la Méditerranée ;-)

 

Lundi 27 octobre 2014

La joyeuse troupe vient d'atteindre Calvi, en Corse !

Et s'apprête à repartir illico presto pour la Sardaigne !

On est à Alghero, au nord-ouest de la Sardaigne !

 

Mardi 28 octobre 2014

Nous sommes maintenant en Tunisie !

Bien arrivés à Tunis Carthage, juste avant le coucher du soleil !

 

Vendredi 31 octobre 2014

Nous avons quitté Tunis Carthage (DTTA) ce midi pour retourner sur le continent européen. Traversée maritime au FL55 via Pantelleria, petite île située entre l'Italie et la Tunisie, pour l'aéroport de Trapani (LICT), sur la côte ouest de la Sicile. Mais en arrivant sur les côtes siciliennes, le contrôleur nous informe que nous ne sommes pas autorisés à atterrir à Trapani !! Raison invoquée : pas de douanes présentes à Trapani ! Notre plan de vol avait pourtant été accepté à Tunis !!! Impossible de revenir en arrière, ni de se poser à Comiso (LICB), dans l'est de la Sicile, le coucher de soleil est prévu dans une demi-heure. Le vol VFR de nuit est interdit en Tunisie et en Italie. Seule solution : le gros aéroport international de Palerme (LICJ). Nous demandons au contrôleur aérien de Roma Information de coordonner la clairance pour Palerme pour nous. Longue attente de plusieurs minutes....nous orbitons au sud de l'île pendant ce temps-là. Ouf ! Ils nous acceptent finalement à Palerme. Magnifique approche au soleil couchant sur la piste 07 de Palerme Borsellino, quelques minutes avant le début de la nuit aéronautique.

 

Dimanche 2 novembre 2014

Nous sommes maintenant à Salerno (LIRI). Hier, nous avons longé toutes les côtes nord de la Sicile de Palerme à Reggio Calabria (LICR), aéroport niché dans le majestueux détroit de Messine qui sépare la Sicile de l'Italie. Située face à l'Etna, mais de l'autre côté du détroit, donc en Italie, Reggio est une charmante petite ville de Calabre. Le soir Reggio est bouillonante et grouillante de monde, notamment sur l'artère principale, piétonne, ainsi que le long de la mer. Impressionnant. Nous avons été accueilli dans un appartement hôtel design et tout confort par un certain Giuseppe, notre adorable hôte, natif de la ville. Après avoir englouti des pizze excellentes (dont une mémorable 7 formaggi !) nous sommes allés nous coucher de bonne heure afin de décoller ce matin avec le lever du soleil. But du jour : survoler les îles éoliennes et notamment le volcan Stromboli avec les premiers rayons de soleil ! Superbe vol au coeur de la mer tyrrhénienne, entre Reggio (LICR) et Lamezia (LICA). Deuxième décollage de la journée pour Salerno (LIRI) aux alentours de midi et magnifique vol au-dessus des parcs nationaux de la Campanie, du Vésuve, de la sublime Capri et de la côte amalfitaine....

Nous visons Malte demain soir....

 

Mercredi 5 novembre 2014

Les orages annoncés à Malte ces derniers jours nous ont dissuadé de partir voler là-bas. Nous sommes donc restés en Italie et redescendus vers le sud et la Sicile. Deux vols mardi, de Salerno à Crotone (LIBC), en Calabre, puis de Crotone à Comiso (LICB) nous ont ramené en terre sicilienne (sur la côte méridionale). Nous avons volé tout près de l'Etna, au FL75, et, chanceux, nous avons pu admirer son sommet dégagé, tout en faisant un peu de vol en formation. Splendide. Nous avons passé la nuit dans la très jolie petite ville de Raguse, non loin de l'aéroport de Comiso. Le lendemain, mercredi, nous devions rejoindre Trapani (LICT) afin que le deuxième groupe de cette balade puisse retourner en Belgique avec Ryanair. Arrivés à Comiso, nous demandons au handling (obligatoire sur la plupart des aéroports en Italie) d'effectuer le plein d'AVGAS dans le OY-PHK, mais un NOTAM - qui nous a échappé - précise que l'AVGAS n'est pas disponible !!! C'était pourtant écrit dans l'AIP... Branle-bas de combat, tout le monde s'active pour trouver une solution pour le OY-PHK. Pas de problème en revanche pour le OO-JET, qui vole au JET A1... La seule solution, ce sera Catania (LICC), où l'aéroclub local peut nous fournir de l'AVGAS. Catania est à 30 minutes de vol de Comiso, en ligne droite... Il reste tout juste de quoi effectuer le vol dans les ailes de notre OY-PHK. Nous décollons donc sans tarder et malgré deux 360° à l'arrivée à Catania, pour laisser des gros porteurs atterrir avant nous, nous posons nos petites roues sur le tarmac de LICC sans soucis. Merci au vent arrière qui nous a poussés jusque-là ! La journée s'est achevée par une arrivée magique, de nuit, à Trapani, située de l'autre côté de l'île, après deux heures de vol au-dessus des montagnes siciliennes. Deux leçons que nous pouvons tirer de cette petite mésaventure : 1. il faut se renseigner auprès des aéroclubs italiens pour se fournir en AVGAS et ne pas trop se fier aux AIP, peu ou pas à jour. 2. le vol à vue (VFR) de nuit que nous croyions interdit en Italie ne semble pas l'être dans tous les cas. Nous avons pu voler et rejoindre Trapani après le coucher de soleil, grâce au fait que nous avions l'équipement adéquat dans l'avion. Mais pas besoin de plan de vol IFR donc. A retenir.

Nous restons maintenant 3 jours à Trapani en attendant l'arrivée du 3e groupe vendredi soir. Samedi matin nous entamerons alors notre remontée vers le nord et notre cher EBCI...

 

Samedi 8 novembre 2014

Nous sommes à Salerne (LIRI) ! Deux vols aujourd'hui : Trapani-Reggio, pour fueler car pas vraiment d'autre aéroport dans le coin avec de l'AVGAS disponible, puis Reggio-Salerne, en ligne la plus directe possible pour une question de coucher de soleil et de fermeture de l'aéroport à 17h00 ! Et nous nous sommes posés... à 17h00 pétantes ! Demain, nous visons Urbe au nord de Rome et Lucca, près de Pise ! Deux chouettes petites pistes au programme, pour éviter les gros aéroports de la région !

 

Dimanche 9 novembre 2014

Non, non, non, il ne faut jamais avoir un plan trop préparé en balade aérienne ! Nous voulions Urbe et Lucca, nous avons eu Pescara (LIBP), sur la côte est de l'Italie, et........Zadar (LDZD), en Croatie !! Au lieu de la Toscane, nous avons donc visé les côtes croates ! Lucca était faisable mais nous risquions de nous retrouver bloqués demain, et probablement mardi également, à cause du très mauvais temps que l'on annonce ces prochains jours sur le nord de l'Italie, les Alpes et le sud-est de la France. La stratégie est donc de contourner le relief alpin par la Croatie, l'Autriche et l'Allemagne, où les prévisions sont plutôt bonnes pour le début de la semaine. Nous verrons si cette stratégie a été la bonne ! Le vol de Pescara à Zadar était relativement court, 1 heure de traversée maritime et Split était en vue, ou plutôt ses lumières puisque nous sommes arrivés dans l'espace aérien Croate après le coucher de soleil ! Le contrôle aérien est très clair et très coopératif ici. Un vrai régal. Demain, nous visons Zagreb ou Vienne comme première escale. Et il faudrait être en Bavière demain soir pour espérer atteindre Charleroi mardi soir ! ;-)

Maintenant, place à la découverte de la vieille ville de Zadar, qui a l'air ravissante. Il fait doux, tout va bien !

 

Lundi 10 novembre 2014

Une fois de plus, la météo, les contraintes de temps et de relief nous ont emmenés là où nous ne nous y attendions pas ! Ce matin, le personnel de l'aéroport de Zadar était aux petits soins pour nous, d'une efficacité et d'une gentillesse suffisamment rares pour le soulever ici. Le météorologue de Zadar - notamment - a pris de son temps pour décortiquer avec nous toutes les cartes de vents et de nuages de la région afin que nous trouvions le chemin le plus sûr pour passer le relief croate qui longe quasiment tout le pays. Après une longue analyse, c'est finalement au FL100 qu'il faudra franchir ce relief en direction de la Bosnie. Nous partons vers 10h00 locales, après un bon briefing des deux équipages, et nous atteignons l'Autriche à la mi-journée pour nous poser à Wiener Neustadt (LOAN). Il faisait CAVOK sur l'aérodrome ! Sur place, nous prenons le temps d'avaler un bon déjeuner (buffet à volonté pour 7,50€ !) et nous étudions les possibilités de vol pour l'après-midi. Contrairement à ce qui était prévu, la météo n'est pas bonne en Allemagne du sud. Munich, Salzbourg (Autriche), Straubing, tout est VFR marginal. Même l'option Tchéquie semble être compliquée. Nous pensons un temps à Erfurt ou Leipzig, plus au nord, mais il semble que demain nous serons bloqués sur place à cause du brouillard qui est annoncé. La mort dans l'âme, nous déposons un plan de vol pour... une directe sur Charleroi ! :-( C'est l'option la plus raisonnable sinon nous courons le risque de ne jamais y être pour demain soir. 5 heures de vol, de nuit, nous attendent et la fin du voyage se fait sentir... On décole de LOAN au coucher du soleil et 10 minutes plus tard nous découvrons le paysage magique d'une mer de nuages qui recouvre toutes les pré-Alpes d'Autriche et de l'Allemagne du sud. Seuls les sommets les plus hauts se détachent. C'était très beau. Puis c'est le noir quasi complet pendant deux heures, nous faisons du "VFR on top" à 5500 pieds d'altitude. Nous ne voyons plus aucune lumière terrestre. Mais tout d'un coup la couche de nuages en-dessous de nous commence à se morceler et on se dit qu'on tenterait bien une approche sur Nuremberg, dont nous ne sommes pas loin, si on a de bonnes chances de pouvoir repartir de là demain. Cédric demande au contrôleur aérien de la TMA de Munich avec qui nous sommes en contact s'il veut bien nous communiquer le dernier TAF long de Nuremberg ! Vu le trafic, on a peu d'espoir de l'obtenir... Mais finalement, à 15 nautiques du terrain, le contrôleur nous communique le TAF et les prévisions donnent des conditions VFR pour demain matin. Nous décidons de tenter notre chance, le plan de vol est amendé en vol et nous filons sur le terrain de EDDN aidé par le contrôle avec des vecteurs !  Nous sommes donc à Nuremberg (EDDN) ce soir !

 

Mardi 11 novembre 2014

Nous sommes de retour sur le sol belge ! Posés ce jour vers 17h30 locales ! Et une fois n'est pas coutume, avec le soleil... Nous avons effectué deux beaux vols de Nuremberg à Coblence (EDRK) et de Coblence à Charleroi en passant au-dessus de la merveilleuse campagne luxembourgeoise et des Ardennes belges.

Merci à tous les pilotes qui ont rendu ce voyage possible. Au total, nous aurons voyagé 18 jours, traversé 9 pays et atterri sur 20 pistes différentes ! Avec un groupe de 9 pilotes en tout ! L'année prochaine, nous repartirons vers le sud, encore plus loin cette fois...

Abeam the Mont Blanc
OO-JET and the Mont Blanc on the horizon
Formation flight in the south of France
Corsica in sight!
Approaching Calvi, Corsica
The OO-JET in Calvi
Leaving Corsica for Sardinia
Alghero airport!
Raphaël et André
L'entrée de la Médina de Tunis !
Sardaigne
Sardaigne
Arrivée à Tunis (DTTA)
Vue depuis Sidi Bou Saïd
Depuis le café des Nattes, Sidi Bou Saïd
Sidi Bou Saïd
Décollage de Tunis Carthage
Atterrissage à Palerme
360° autour de Cefalu, Sicile
Les îles éoliennes
Stromboli et l'Etna en bout d'aile
Le volcan Stromboli, 5500 pieds AMSL
Virage sur la tranche au cœur du Vésuve !
L'Etna de tout près, au FL75
Petit vol en formation entre les cumulus bourgeonnants, Sicile
Capri, en rase-mottes au-dessus de la flotte
Capri, c'est fini ! Impossible de franchir ce mur de pluie, le survol de l'île sera pour une prochaine fois
Les ruines de Pompéi et le Vésuve
LDZD, here we are!
Mer de nuages sur les Alpes autrichiennes
Mer de nuages sur les Alpes autrichiennes
Approche sur Coblence (Allemagne)